MASCARADE

‘’Je suis la cabane masquée! Je vous invite à une escapade, une scène d’aventure.
Une ode à la mascarade, un mirage de devanture, un trompe l’oeil... rien n’est sûr.
Je suis la cabane masquée, à vous de me trouver.
Retrouvons-nous aux premières loges, au bout du sentier sinueux, dans les coulisses de la vallée maquillée, surplombant le chemin des forges, dans cet environnement montagneux, pour contempler la mise en scène de ce paysage dévoilé.”
Le rideau de bardage maquille le paysage à la vue du badaud. Cette façade-décor intrigante, barrant le chemin invite à la curiosité, à imaginer ce qu’il se cache derrière et à vouloir le découvrir. Tel un coup de théâtre, une fois passé le rideau, détail sensible, le promeneur ne se retrouve pas dans les coulisses attendues. Tout est sens dessus, dessous, le marcheur, arrivant sur la scène, se retrouve spectateur, admirant cette vue imprenable. Le paysage est-il le décor de cette pièce? Est-il devenu le spectateur scrutant ces gens sur les planches? Ou bien, est-il devenu l’acteur principal de cette scène ouverte sur l’improvisation contemplative?

Festival des cabanes
logo festival cabanes.png

Festival des cabanes 2020 / Hut Festival 2020

Avec Marion TISSOT, nous avons répondu au festival des cabanes 2020. Le site du belvédère de Faverges nous avait été attribué. Le Belvédère est un promontoire rocheux surplombant le village de Faverge accessible par un petit sentier en sous-bois. Au bout de ce sentier, se dresse une façade munie d'une ouverte en son centre. Derrière cette façade, le théâtre et la scène à la fois. Le promeneur devient alors spectateur surplombant les gorges. Mais il devient également acteur sur cette scène inspirant à jouer au comédien au milieu de cette nature.
La cabane, dans l’enfance, est le lieu de création des histoires et de développement de l’imaginaire. La Mascarade, en plus d’inviter les visiteurs à inventer des spectacles, leur offre un espace de représentation et de diffusion à ciel ouvert.

With Marion TISSOT, we responded to the 2020 Cabins Festival. The Faverges belvedere site had been assigned to us. The Belvédère is a rocky promontory overlooking the village of Faverge accessible by a small path in the undergrowth. At the end of this path, stands a facade with an opening in its center. Behind this facade, the theater and the stage at the same time. The walker then becomes a spectator overlooking the gorges. But he also becomes an actor on this inspiring stage to play the actor in the middle of this nature. The hut, in childhood, is the place where stories are created and the imagination develops. LaMascarade, in addition to inviting visitors to invent shows, offers them an open-air performance and exhibition space.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Principe constructif

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Mise en situation théâtrale

Montre-moi Faverges (titre)


Pièce en plusieurs actes par MIAM


Personnages :
les promeneurs, la mascarade, le paysage, l’écureuil


La scène se passe dans la forêt, sur le sentier menant au belvédère.
Après avoir quitté le hameau du Mont Bogon, pour une balade digestive en direction du Canyon
Montmin, les deux promeneurs entament le sentier du belvédère.


Scène 1 : Surprise au belvédère


Les promeneurs :
“- Ho regarde un mur au bout du sentier.
- Qu’est-ce qu’il peut bien faire là au milieu de la forêt?
- T’as vu? Il y a une porte, allons voir ce qui se cache derrière”


La mascarade :
“Ha voilà de nouveaux marcheurs. Ils se sont arrêtés au bout du sentier. Ça les questionne,
comme d’habitude. Ils sont surpris de voir ma façade seule ici. Mais ma porte ouverte les invite
toujours à voir ce qu’il se cache derrière. Et ils ne seront pas déçus. L’envers de mon décor de
façade dissimule une scène à vous couper le souffle. Ha vous voyez! Ils viennent vers moi, je
vous l’avais dit, la curiosité prend toujours le dessus.


Les promeneurs :
Waou! T’as vu ce spectacle derrière la porte? il y a une vue de ouf. Viens, on traverse ce mur.
Ho mais c’est une scène!
Mais qu’est-ce que tu fais? Je savais pas que tu faisais des claquettes!
Ben je prends des cours depuis six mois, j’t’avais pas dit? Mmm, les planches résonnent plutôt
bien.”


L’écureuil :
“Scrtch, MIAM, srcht, MIAM”


Le paysage :
“Tiens! Des nouveaux acteurs sur scène. Qu’est-ce qu’ils vont bien faire ceux-là comme spectacle?
Les derniers sont restés assis à me regarder avant de faire une sieste. Ils avaient l’air
sympas. La semaine dernière ils étaient toute une ribambelle. Ils ont chanté, dansé, c’était beau
à voir…
Ça y est, il y en a un qui commence. On dirait qu’il danse. Ha oui, il fait des claquettes!

logo festival cabanes.png

Mathieu Grosche Designer Explorer